MA ROUTINE QUOTIDIENNE

Pour télécharger le power-point sur la routine quotidienne, cliquez sur l’image ci-dessous, ensuite sur « Ma routine quotidienne». /Per scaricare il power-point sulla « routine quotidiana », cliccate sull’immagine qui sotto, poi su « Ma routine quotidienne ».

Routine

Regardez ces vidéos.

Transcription de la vidéo.

– Bonjour, moi  c’est Arthur. On m’a donné pour mission de vous faire découvrir (farvi scoprire)  ce qu’est la vie d’un collégien. Alors, suivez-moi (seguitemi)! Je vous emmène (vi accompagno).

J’habite dans un village. Mon collège n’est pas trop près (vicino) de chez moi alors je prends le car (corriera)  avec mes copains pour y aller (andarvi). Le nôtre (il nostro), il part à 7h32. J’ai un peu moins d’une demi-heure de trajet pour rejoindre (raggiungere) le collège .
J’ai un abonnement, je suis autonome. Pour monter (salire), il suffit de montrer (è sufficiente mostrare) la carte. Lui, c’est Alain, le chauffeur (conducente). En général, c’est lui qui nous emmène. Bon, il ne faut pas (non bisogna) trop faire l’andouille (comportarsi male) pendant le trajet (durante il tragitto)  sinon (altrimenti) il va s’énerver (si arrabbia) et c’est pas bien pour nous! Mais en général, on est plutôt calmes et tout se passe bien.
Je vous présente Margot, c’est notre déléguée (rappresentante) de classe.

– Salut Arthur!
– Salut Margot! C’est elle qui nous représente auprès (presso) des profs, c’est la porte-parole de la classe. Nous l’avons élue (eletta). Les deux-tiers  (2/3) de la classe ont voté (hanno votato)  pour elle.

– Tu as tout compris (hai capito tutto),  toi pour le devoir de maths?

– Non. C’est trop dur, j’ai même demandé à mon frère de m’aider (ho chiesto persino a mio fratello di aiutarmi)  et même lui (e anche lui)… En ce (questo)  moment, je prépare un exposé (ricerca) en histoire sur le château (castello) de Lichtenberg avec elle.

Au collège, ce qui change (ciò che cambia) le plus par rapport (rispetto a) à l’école primaire, c’est qu’ on a un prof par matière. En tout, pour notre classe, on a huit profs différents, Ça a des avantages, s’il y en a un (se ce n’è uno) que tu n’aimes pas trop, tu ne l’as que quelques heures  ( ce l’hai solo per qualche ora) par semaine. L’inconvénient, c’est que s’il y en a un que tu trouves génial, tu ne l’auras que  (l’avrai solo) quelques (qualche) heures par semaine.

– Vous êtes tous là, c’est bien. Vous pouvez vous asseoir (potete sedervi) et vous sortez vos affaires (tirate fuori le vostre cose).

– Elle, c’est notre prof de SVT, elle est plutôt sympa, et puis la SVT, j’aime bien. On étudie un peu tout ce qui nous entoure (ci circonda), les animaux, les végétaux… En ce moment, nous faisons de la géologie, c’est l’étude de la terre, des montagnes, des sols… C’est super intéressant! La géologie, en Alsace, il y a de quoi faire ( ce n’è molta)!

Un autre truc (cosa/ particolarità)  du collège, c’est qu’on déménage (si cambia aula) tout le temps. Eh oui! Changement de prof, changement de salle, mais il faut se brouiller (bisogna sbrigarsi)  car (poiché) ce n’est pas toujours à côté (non è sempre vicino) et les profs n’aiment pas qu’on arrive en retard.

Je vous présente notre prof de maths. En début de cours, elle note les absences sur Scolastance. C’est un site internet où on peut tout voir (vedere): les notes (i voti), les absences et les parents peuvent aussi aller sur ce site et tout voir. Je suis en section bilingue. En bilingue on a beaucoup de cours (molte lezioni) en allemand: les maths, histoire-géo. Par exemple, l’exposé sur le Château de Lichtenberg  que nous préparons, Margot et moi, pour le cours d’histoire, on va le présenter en allemand. Au total, ça nous fait dix heures de cours en allemand, mais bon,  j’ai l’habitude.  Déjà en primaire, j’avais (avevo)  la moitié ( la metà) des cours en allemand. C’est bien parce qu’on apprend vraiment (si impara veramente) l’allemand et quand je vais en Allemagne, je comprends tout et je peux parler avec les gens (la gente) et surtout, j’ai un correspondant hyper-sympa en Allemagne. Plus tard, pour trouver du travail, ce sera (sarà) plus facile. En Alsace, c’est important de savoir parler allemand.

La récré, c’est sacré! C’est le moment d’en profiter pour se dégourdir (sgranchirsi)  les jambes parce que rester assis (seduti)  toute la journée, c’est pénible (è pesante). Souvent, les garçons jouent au ping-pong avec una balle de tennis; les filles discutent pas mal entr’ elles et je me demande bien ce qu’elles peuvent toujours avoir à se raconter (mi chiedo cosa abbiano sempre da raccontarsi).

Parfois, il y a des trous (buchi)  dans l’emploi du temps (orario), comme dans notre classe, ce matin, où on n’a pas cours entre 9h et 11h mais nous n’avons pas le droit de sortir  (non abbiamo il diritto di uscire) du collège alors on va en “perm”, en permanence. On est dans une salle avec un surveillant.

– Bon, allez, sortez tous vos affaires (tirate fuori tutti le vostre cose), s’il vous plaît!

– Aujourd’hui, c’est Barbara. Elle est trop cool mais il ne faut pas trop l’embêter (infastidirla) . On en profite pour faire nos devoirs. Ce qui est bien, quand on sèche sur une question (non sappiamo rispondere a una domanda), on peut toujours lui demander de nous aider (possiamo sempre chiederle di aiutarci).

En sixième, il y a quatre heures de sport par semaine et pour les accros (gli “sport-dipendenti”) qui veulent en faire plus, il y a l’UNSS. Je ne sais pas trop ce que ça veut  dire (non so veramente ciò che significhi) mais l’Unss c’est comme un club de sport à l’intérieur du collège. Pendant l’année, on peut faire plusieurs (parecchi) sports différents. Aujourdìhui, il y a l’initiation à l’escalade. Ce n’est pas trop mon truc (non fa troppo per me)! Par contre (invece)  Margot, elle adore. Moi, je fais de l’athlétisme a l’Unss et c’est un super entraînement pour le Pass’form.  Le Pass’form c’est une fois par an, une série d’épreuves pour tester nos capacités physiques et notre niveau (livello) scolaire. L’an passé, pour moi, c’était, tout bon ( è andato tutto bene)! C’est pas tout! Le sport, ça nous ouvre l’appétit et ça tombe bien (capita al momento giusto) parce que ça va être l’heure de manger. Allez, je vous emmène à la cantine.

Chez nous, pour entrer, plus besoin (più bisogno) de cartes. Mon collège utilise un système biométrique. Il suffit  (è sufficiente) de poser (appoggiare) la main et la machine vous reconnaît. C’est un vrai cuistot (cuoco) qui nous fait à manger. Bon, il nous fait souvent des légumes ou de la viande ou du poisson. Normal, c’est pour que ça soit équilibré mais il sait bien qu’on adore les frites et les spaghettis bolos. Alors, parfois, on y a droit et c’est la fête! Il m’a dit qu’au collège il faut (occorrono) trois millions de repas (pasti) par an. C’est incroyable (incredibile) , non! Ce que j’aime, c’est qu’on peut choisir entre deux ou trois desserts.

Ici, on est nombreux à être demi-pensionnaires (alunni/e che mangiano alla mensa scolastica), alors dans la salle ça tombe tout le temps, on mange entre copains, c’est sympa. Nous débarrassons les tables, nous-mêmes. On ramasse tout, même les miettes (briciole) car ceux qui nous suivent doivent trouver une table propre (pulita). Tous les déchets  (rifiuti)  sont triès (smistati) pour pouvoir être recyclés.

– Il faut que j’aille à la vie scolaire voir la CPE.

– La vie scolaire c’est là où se rallie (si concentra) tout ce qui concerne (tutto chò che riguarda) notre vie au collège, comme les excuses pour absence (le giustifiche per le assenze)  par exemple et la Cpe, c’est la Conseillère principale d’éducation.

– Bonjour, on voudrait savoir si pour la prochaine sortie on était obligés de rentrer avec le bus jusqu’ici ou c’est ..

– Bien, on va voir ça dans mon bureau …

– Ce qui est incroyable, c’est qu’elle a l’air de connaître (sembra conoscere) tous les élèves du collège et on est plus de six cents.

– Elle est bien comme déléguée de classe Margot, elle sait défendre nos intérêts à tous mais parfois on peut avoir (si possono avere) des problèmes plus personnels qu’on ne sait pas trop comment régler (che non si sa come risolvere) ou dont on n’ose pas trop en parler ( e di cui non si osa parlare). Heureusement il y a le numéro vert du Pass’age, c’est gratuit à partir d’un fixe ou d’une cabine. Là, au bout du fil (all’altro capo del telefono), on peut avoir quelqu’un qui nous écoute et qui nous aide.
Nous aussi, on peut aider les autres. Dans notre collège, il y a quelques élèves qui ont des handicaps qui les pénalisent  pour suivre normalement tous les cours. C’est la coordinatrice de l’Ilis qui les suit, et nous, de temps en temps, si on veut, on participe a des ateliers. Aujourd’hui, c’est du calcul, on prend le temps qu’il faut.

– Voilà Richard, c’est un agent du Conseil général, comme le cuistot et son équipe. Richard s’occupe de tout l’entretien du collège.  Il sait tout faire : conduits, électricité et il a une super tondeuse (tosaerba). J’aimerais bien pouvoir la conduire (guidarla)!

– Voici le CDI, le centre de documentation et d’information.

– Bonjour Madame, est-ce qu’on pourrait avoir un ordi pour terminer notre exposé, s’il vous plaît?
– Il est sur quoi votre exposé?
– Il est sur le château de Lichtenberg .
– Oui. Allez-y!
– Merci!
Ici, on a tout ce qu’il faut pour pouvoir faire des recherches pour notre exposé. Il y a plein de bouquins, des revues et des ordis rien que pour nous (solo per noi). Bon, ils ont limité notre accès internet pour qu’on ne télécharge pas n’importe quoi mais on peut naviguer sur tous les sites qui nous concernent  (che ci riguardano) comme Pass âge, par exemple et pour notre exposé, tout ce dont on a besoin (tutto ciò di cui abbiamo bisogno), on le trouve. L’année dernière, quand on a participé au concours DNA “Grands reporters”, on avait commencé notre enquête ici (avevamo iniziato qui la nostra inchiesta).

– Bon, il faut que j’y aille parce que je dois repasser par la médiathèque voir s’il y a un livre sur le château de Lichtenberg .
– Oui, c’est une bonne idée mais d’abors il faut enregistrer ce qu’on a fait.

– Bon, moi j’ai mon bus à 16h40 puis j’ai encore mon cours de trompette (tromba) ce soir.

– Et, c’est quand que tu nous fais un concert?

– Et voilà, c’est tout ça la vie d’un collégien. Vous avez vu, ça change beaucoup de l’école mais on s’y habitue très vite. Et c’est surtout une bonne occasion pour se faire des tas (un mucchio) de nouveaux amis… Alors, bienvenue au collège!

 

Activités en ligne.

http://www.lcfclubs.com/babelzonenew/ks3-unit02/hotpot/hp_routine-ecrit.asp

http://www.wildfrench.co.uk/Hotpots/routine3.htm

http://www.wildfrench.co.uk/Hotpots/college.htm

http://www.wildfrench.co.uk/Hotpots/routine2.htm

http://www.librosvivos.net/smtc/PagPorFormulario.asp?idIdioma=FR&TemaClave=1034&est=4

http://www.wildfrench.co.uk/GCSEPapers/scfrspq2.htm