FRANCE MÉTROPOLITAINE ET FRANCE D’OUTRE-MER

On distingue la France métropolitaine des territoires d’Outre-Mer.

Par France métropolitaine (ou Métropole) on entend l‘Hexagone, le pays qui se trouve en Europe.  Elle compte 13 régions   depuis le 1er janvier 2016.

regions

Par France d’Outre-Mer on entend l’ensemble des régions françaises qui se trouvent à des milliers de kilomètres de la Métropole.  Il y a les DROM et les COM.

Les origines des territoires français d’outre-mer.

  OBSERVE la frise chronologique ci-dessous, puis réponds aux questions.

1.
Quels sont les territoires découverts par Christophe Colomb?
2. Quels sont les territoires devenus français entre 1600 et 1700?
3. Dans quels territoires des esclaves africains ont-ils été amenés?
4. Quels territoires ont été exploités par des condamnés aux travaux forcés?

Un DROM (Département et Région d’Outre-Mer) est une région d’Outre-mer composée d’un seul département. On en compte actuellement cinq :
1. la Guadeloupe, dans l’Océan Atlantique;
2. la Martinique, dans l’Océan Atlantique;
3. la Réunion, dans l’Océan Indien;
4. la Guyane, en Amérique du Sud;
5. Mayotte (depuis 2011), dans l’Océan Indien.

Les DROM sont d’anciennes colonies françaises et ils fonctionnent de la même manière que les départements français de Métropole. Les lois de l’État français y sont appliquées. Ce sont des régions ultrapéripheriques de l’Union Européenne (Mayotte depuis le 1er janvier 2014).

La population de ces terres est très mélangée: il y a les descendants des colons français, des habitants d’origine et des esclaves noirs venus d’Afrique (pour les Antilles et la Guyane). Les habitants  sont citoyens français à part entière.

La langue parlée par tous est le français.

La monnaie est l’euro.

Les COM (Collectivités d’Outre-Mer) ont un statut à part. Ce sont des territoires plus autonomes, avec une organisation différente de celle des départements.


Ce sont:
1. la Nouvelle-Calédonie, dans l’Océan Pacifique;
2. la Polynésie Française, dans l’Océan Pacifique;
3. Saint-Pierre-et-Miquelon, en Amérique du Nord;
4. Wallis et Futuna, dans l’Océan Pacifique;
5. Les Terres Australes et Antarctique (TAAF)

Voici une carte récapitulative:

DROM COM

Pour conclure:

La France compte 18 régions, (13 métropolitaines et 5 d’Outre-mer).

 

 Approfondissements en ligne:

Tout d’abord un jeu pour apprendre à localiser les territoires d’Outre-mer:

http://www.jeux-geographiques.com/jeux-en-ligne-les-territoires-d-outre-mer-pour-le-Brevet-_pageid286.html

Découvre les  DROM-COM sur le site du ministère des Outre-Mer:

http://www.outre-mer.gouv.fr/?-decouvrir-l-outre-mer-.html

Pour mieux connaître la France d’Outre-Mer clique ici.

Une vidéo pour découvrir toute la richesse et la diversité de la France:

Clique sur les noms et lis:

Guadeloupe

Guadeloupe

Martinique

Martinique

Guyane

Réunion

Mayotte

Polynésie

LES DROITS DE L’HOMME

La Déclaration des droits de l’Homme

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 est le texte qui mieux représente les ideaux de la Révolution française. En 17 articles on trouve toutes les principales revendications du peuple contre la Monarchie absolue. Elle proclame l’égalité en droits, la responsabilité des citoyens, la liberté de pensée, de religion et d’expression. Ce texte est aussi le fondement du droit constitutionnel moderne, fondé sur la description des libertés de l’homme face à l’État. Dans la Déclaration des droits de l’homme on trouve les points généraux qui seront développés par la première Constitution française.

À Paris, le 10 décembre 1948, peu de temps après la fin de la Seconde guerre mondiale, l’Assemblée générale des Nations Unies proclame la deuxième “Déclaration des droits de l’Homme”. Ce qu’il y a de nouveau dans la “Déclaration” de 1948, c’est qu’elle ne concerne plus un seul pays, mais l’ensemble de l’humanité. Les droits de l’homme sont donc universels et valables pour tous. Les respecter signifie promouvoir la liberté, la justice et paix.
La Déclaration est formée par 30 articles qui contiennent les droits – civils, politiques, économiques, sociaux et culturels- que toute personne, dans le monde entier, peut prétendre.
Parmi eux:
– le droit à la vie:
– le droit à ne pas être torturé ni battu;
– le droit à pouvoir s’exprimer et s’associer librement.
Mais, pourtant, actuellement les droits de l’homme ne sont pas reconnus partout. Ce sont 178 les pays qui ont adopté la Déclaration. D’autres ne l’ont pas fait… L’individu n’a donc aucun droit! Les droits de l’homme doivent être constamment défendus et beaucoup d’associations se battent pour cela.

Source: R. Bruneri, B. Durbano,  M. Vico, « Quelle chance 3!, Lang edizioni

NOUVEAU RÉALISME: POP ART EN FRANCE

Nouveau réalisme : pop art en France

Si le pop art naît d’abord en Angleterre dans les années cinquante par le travail de Richard Hamilton et d’Eduardo Paolozzi pour ensuite exploser aux  États-Unis, la France n’est pas restée en arrière non plus.

Nouveau réalisme et pop art

Le nouveau réalisme est apparenté au pop art et, comme lui, s’inspire de la réalité quotidienne et du monde de la publicité en réalisant des assemblages et des collages pour prendre l’abstraction à contre-pied. Si les deux mouvements peuvent être associés, le nouveau réalisme n’est cependant pas une adaptation française du mouvement anglophone. Les deux courants apparaissent à la même époque, dans les années soixante.

La genèse

Le nouveau réalisme est un groupe d’artistes rassemblés sous l’idée d’Yves Klein, artiste peintre, et de Pierre Restany, critique d’art. L’appellation « Nouveau réalisme » naît sous la plume de Restany pour qualifier une exposition à Milan regroupant des artistes comme Arman, Tinguely ou Yves Klein.

Le 16 octobre 1960, Restany publie à Paris et Milan le premier « Manifeste du Nouveau Réalisme », signé le 27 du même mois par les artistes de l’exposition milanaise ainsi que par Martial Raysse et Daniel Spoerri. Il sera suivi l’année suivante d’un second manifeste, rédigé entre le 17 mai et le 10 juin 1961, et intitulé « 40° au-dessus de Dada ». César, Mimmo Rotella, Niki de Saint-Phalle et Gérard Deschamps rejoignent alors le mouvement, puis Christo en 1963. Yves Klein cependant s’en dissocie dès 1961, récusant l’héritage dadaïste revendiqué par Restany dans le second manifeste. Le groupe sera véritablement actif de 1960 à 1963 mais ne sera dissoudra qu’en 1970.

Un mouvement qui recycle le réel

Le groupe utilise des objets de consommation de la vie quotidienne et les utilise comme matériel pour en faire des symboles, pour les voir sous un autre jour. Les matériaux utilisés sont des composants beaucoup moins raffinés que lors des courants antérieurs. Ils utilisent du béton, de la tôle, du ciment et d’autres matériaux industriels. Le groupe veut appréhender le réel de manière nouvelle. Le travail du groupe sera souvent réalisé de manière collective mais avec des techniques différentes. Accumulation, compression, lacérations d’affiches, assemblage d’objets courants ou encore sculptures autodestructives ; les techniques d’approche du nouveau réalisme sont variées.

Quelques artistes du nouveau réalisme

Parmi les nombreux artistes qui font partie du nouveau réalisme, on trouve notamment Arman qui accumule des objets ou encore ses Colères qui sont des manifestations de destruction de matériel souvent réalisées en public dont il assemblera les restes dans un tableau.

Parmi les plus connus, et bien qu’il se détache du groupe très tôt, Yves Klein est un des fondateurs du nouveau réalisme. Son œuvre la plus connue est le Monochrome bleu qu’il transforme en objet de culte et dépose même un brevet de sa couleur bleue sous le nom d’IKB.

Source: http://www.popartis.com/dossiers/nouveau-realisme.html

ÉMILE ZOLA ET LE NATURALISME

Fils d’un ingénieur vénitien et d’une française, Émile Zola naît à Paris en 1840. Après avoir échoué (fallito) au baccalauréat, il est obligé de faire de nombreux travaux pour gagner sa vie.
Il entreprend ensuite la voie du journalisme et travaille en particulier dans les secteurs de la critique et des actualités. En même temps, il devient romancier et conçoit (concepisce) le projet des Rougon-Maquart, un ensemble de vingt romans qui paraissent l’un après l’autre de 1871 à 1893 et qui sont publiés en feuilleton.
Devenu très populaire après le succès de l’Assommoir, il accueille chez lui, dans sa villa de Médan, de jeunes écrivains, tels que maupassant et Huysmans, avec qui il publie un recueil collectif de nouvelles, Les soirées de Médan (1880). La dernière partie de sa vie est caractérisée par son adhésion aux doctrines socialistes et  par son engagement social.
À l’occasion de l’affaire Dreyfus, il adresse une célèbre lettre ouverte au Président de la République, publiée dans l’Aurore sous le titre “J’accuse”. Ayant pris position pour la révision du procès, il est condamné à un an de prison pour “outrages à l’armée” et se voit obligé de se réfugier en Angleterre, dìoù il revient en 1899 après l’annulation du jugement. Il meurt en 1902 d’asphyxie en 1902.

Zola naturaliste

Proche dans un premier temps du romantisme, Zola évolue ensuite vers le réalisme et successivement vers le naturalisme, dont il devient le premier représentant.
Convaincu de la nécessité de peindre dans ses romans l’ensemble du réel, avec tous ses problèmes, et de s’arrêter (soffermarsi) aussi sur les couches sociales (classi sociali) les plus modestes, Zola conçoit l’œuvre romanesque comme un objet scientifique et un lieu d’expérimentation. Profondément influencé par le naturaliste anglais Darwin et par les théories de certains psychiatres, il veut montrer que la composante organique prédispose à la destinée beaucoup plus que le milieu (ambiente sociale). Il veut montrer aussi  l’importance de l’hérédité à travers des personnages qui ne sont pas libres de choisir leur destinée parce qu’ils sont victimes des tares (l’alcolisme par exemple) transmises d’une génération à l’autre.

MARQUIS DE LAFAYETTE

Le Marquis de Lafayette naît le 6 septembre 1757. Il devient marquis grâce à son père et hérite d’une grande fortune et d’un chåteau. Son vrai nom est  Marie-Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier. Il se marie à 17 ans avec Adrienne (Marie-Adrienne Françoise de Noailles).
Après avoir servi dans l’armée française de 1771 à 1776, il obtient le grade de capitaine et il part en Amérique pour aider les Américains contre les Anglais pendant la révolution américaine. Il poursuit l’objectif d’apporter son expérience à ce pays. Il envoie 6 000 soldats de France pour aider les colons. En 1781, il bat le commandant britannique Lord Cornwallis à Yorktown en Virginie.
Lafayette est un grand ami de George Washington qui va le nommer général pendant la révolution américaine. Plus tard, Lafayette nommera son fils George Washington.
Lafayette retourne en France. Il dirige la garde nationale de Paris pendant la Révolution française. En 1789, il participe à la rédaction de la Déclaration des  droits de l’homme et du citoyen.  Certains révolutionnaires veulent assassiner le roi et prendre les biens des propriétaires  terriens. Lafayette ne partage pas ce point de vue. En 1792,  quand la monarchie est abolie, Lafayette doit quitter la France. En 1799, Napoléon prend le pouvoir et Lafayette revient en France. Il se retire à la campagne pour exploiter ses terres.
La monarchie est restaurée en France. En 1830, Lafayette va participer à sa troisième révolution.  Il va participer au renversement du roi Charles X en 1830.
Il meurt le 20 mai 1834 à Paris à l’âge de 77 ans.

PARIS ET LA BELLE ÉPOQUE


La Belle Époque est une période de progrès sociaux, économiques et technologiques qui s’étend de la fin du XIXe siècle au début de la Première guerre mondiale. C’est une période marquée par l’optimisme et par l’innovation dans tous les secteurs. En France, on assiste à la deuxième révolution industrielle: les conditions des ouvriers s’améliorent, la foi dans le progrès anime les élites, et les découvertes les plus importantes (comme par exemple l’électricité) s’appliquent à la vie quotidienne.
Les frères Renault s’adonnent à la fabrication industrielle de l’automobile et contribuent à la diffusion de ce moyen de transport dans le pays, Marcel Deprez et Aristide Bergès mettent au point un système pour transporter l’électricité et contribuent ainsi à la diffusion de l’éclairage domestique.

En 1903, Pierre et Marie Curie obtiennent le Prix Nobel de physique pour la découverte de la radioactivité.

Durant cette période, Paris accueille plusieurs expositions universelles et, pour l’occasion, on inaugure la première ligne de métro (en 1900) et on construit un grand nombre de monuments avec de nouveaux matériaux comme le fer et le verre.


La Tour Eiffel, qui est devenue le symbole de Paris, a été projetée et réalisée par Gustave Eiffel à l’occasion de l’exposition universelle de 1889, pour célébrer d’une manière grandiose le centenaire  de la Révolution française. Construite en 2 ans, 2 mois et 5 jours, elle mesure 324 mètres avec ses antennes et elle aujourd’hui visistée chaque année par 7 millions de personnes.

Le pont Alexandre III, avec ses riches décorations de style Art Nouveau, le Petit Palais et le Grand Palais (qui accueillent aujourd’hui des expositions) ainsi que la gare d’Orsay (transformée en musée en 1986) sont, eux aussi, construits pour l’Exposition universelle de 1900. Mais à la Belle Époque, Paris est aussi et surtout la ville de tous les plaisirs: le théâtre devient un lieu de vie mondaine par excellence, les cafés-concerts et les cabarets sont à la mode et Montmartre est le quartier des peintres, des artistes et des danseuses de cancan. En outre, la première projection de l’histoire du cinéma, réalisée par les frères Lumières, date de 1895.
Des artistes comme Henri de Toulouse-Lautrec ou l’impressionniste Auguste Renoir sont des peintres célèbres de cette époque.

Source: Isabelle Alessandrini,  « Tout le monde 3 « , Loescher .